jeudi 26 mars 2009

Un livre qui traite de la dyslexie à l'usage des parents mais qui peut être utile ausisi aux enseignants

Son titre : Les Malheurs d'un enfant dyslexique . Il redonne confiance aux enfants qui ont ces petites difficultés .

Gisèle Plantier a été la première mère à oser dire ce que des milliers de parents taisaient
l'expérience douloureuse de la dyslexie, cette difficulté durable d'apprentissage de la lecture dont souffre un enfant sur dix. A travers l'histoire de Gilles, son fils, elle montre, au-delà des effets les plus connus (confusion des lettres, inversion des syllabes), quels ravages la dyslexie cause sur l'équilibre affectif et le comportement d'un enfant. Son témoignage, écrit simplement, avec tout son amour et sa sensibilité de mère, est le récit au quotidien des échecs scolaires, des humiliations, des tensions familiales, mais aussi des cinq années de collaboration étroite avec le médecin phoniatre chargé de la rééducation de Gilles. Ce livre, qui n'a rien perdu de son actualité, a touché d'emblée parents désemparés, instituteurs, professeurs qui avouent poser désormais un regard nouveau sur ce qui représentait pour eux une énigme. A l'origine d'une association de parents, l'APEDA-France, membre-fondateur d'un groupement européen, Les Malheurs d'un enfant dyslexique a contribué à la reconnaissance officielle de la dyslexie par l'Education nationale. Un témoignage poignant et un livre fondamental pour que la dyslexie ne transforme plus des enfants intelligents en adolescents à problèmes et en adultes illettrés.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire