jeudi 9 avril 2009

Interview d'une étudiante en orthophonie

Nous avons cru intéressant de questionner une étudiante en orthophonie sur la dyslexie.
Voici les quelques questions que nous lui avons posées ainsi que ses réponses.

Pouvez-vous nous éclairer sur ce qu’est la dyslexie ?
La dyslexie est une forme extrême de "faiblesse de langage". Dyslexie = le besoin de réfléchir quant à la façon d’épeler les mots pour pouvoir les lire et écrire sans fautes. La dyslexie est un manque de structure de langue qui se voit dans la dictée de l’enfant à travers des fautes d’orthographes répétitives et incontrôlables. On retrouve la même faiblesse à travers une lecture hésitante mal assurée et laborieuse. Le fait de rencontrer des difficultés aussi tenaces pour lire et écrire empêche l’automatisme naturel d’épellation de se développer efficacement. Il devient incomplet et très laborieux. Pour ces enfant, la méthode d’apprentissage classique scolaire est insuffisante.

A partir de quel âge peut-on clairement dire qu’un enfant souffre de dyslexie ?
La dyslexie se manifeste et se développe dès que l’enfant commence à écrire.

Pouvez-vous nous éclairer sur les difficultés que rencontre un enfant dyslexique dans son environnement ?
Un enfant dyslexique manque d’assurance car il est toujours sous-performant. Il travaille très dur pour obtenir peu de résultat. Il lui est alors impossible d’exploiter ses véritables capacités. Cette difficulté scolaire pousse souvent l’élève dyslexique à abandonner le cour dans lequel il rencontre de grandes difficultés. C’est le début de l’absentéisme. La dyslexie crée un sentiment d’impuissance et de malaise chez l’enfant dyslexique. Symptômes : mal-être, replie sur soi-même, nausées, maux de tête et de ventre, se montrer têtu et rebelle et aussi devenir hyperactif. Beaucoup d’enfants dyslexiques sont souvent hyperactif. Coordination gauche / droite. Est ce qu’un enfant / personne a une difficulté avec la coordination gauche / droite ? La dyslexie peut en être la cause. En corrigeant la dyslexie la coordination gauche /droite se corrigera automatiquement et se remettra en place toute seule.

Quelles précisions donneriez-vous sur le passage du langage oral à la langue écrite ?
Il est très important qu’un enfant ne commence la lecture trop tôt, il est conseillé de commencer entre 6 ans et demi et 7 ans.
1. Pour remédier efficacement au problème il est primordial de faire le lien entre ce que l’enfant entend, ce qu’il voit et ce qu’il doit écrire.
2. Se concentrer sur ce que l’enfant maîtrise déjà: le langage. L’enfant en âge scolaire sait parler car il sait dire des phrases interrogatives, affirmatives, simples et composées.
3. Pour être efficace une bonne didactique se doit de respecter le besoin naturel de l’enfant et son fonctionnement. C’est à dire un petit pas entre chaque phase: parler, lire, écrire, car un enfant apprend toujours mieux en faisant des petits pas. Aller directement de la langue parlée (1) vers l’écriture (3) sans insister sur la lecture (2) est un pas trop grand pour pouvoir être maîtriser par l’enfant et des lacunes risquent de s’installer. Il devient alors difficile de les corriger. Lire d’abord écrire ensuite : L’écriture de l’enfant suit plus facilement quand il reconnaît le graphisme des lettres, car redessiner un graphisme sans comprendre le sens perturbe inutilement son sens de logique.


Quels conseils de « bon sens » donneriez-vous à un professeur des écoles qui identifie chez un enfant un problème de dyslexie ?
1. Ne JAMAIS INSISTER sur un apprentissage qui ne marche pas. Le problème de l’enfant dyslexique ne fera que s’empirer.
2. Aider l’élève dyslexique à se libérer du stress et de la pression qu’il peut subir en classe.
3. Eviter de faire recopier maintes fois une dictée dans laquelle l’enfant dyslexique a fait des fautes. Cela est totalement inutile ! L’ élève dyslexique a besoin d’une réponse explicative et adaptée aux erreurs qu’il fait.
4. Ne pas confronter l’enfant dyslexique à sa propre difficulté en l’interrogeant devant la classe. (déculpabiliser l’enfant dyslexique est important pour préserver sa confiance en lui)

Quelle approche avez-vous des conséquences de la dyslexie et des difficultés d'apprentissages (au sens large) de l’enfant ou l'élève dyslexique ?
Avec l’absentéisme et l’échec scolaire qui guète les enfants dyslexiques, il est difficile de savoir jusqu’où ils peuvent aller. La sixième ? Le brevet ? Le bac ? La menace d’échec scolaire reste omniprésente. Il leur est difficile de se construire un projet personnel pour l’avenir. Beaucoup de talents risquent ainsi d’être perdus pour eux mêmes et pour la société. Les faiblesses de langue des élèves dyslexiques les empêchent de s’épanouir. L’impact sur leur vie scolaire, sociale et plus tard dans la vie active est considérable si rien de concret n’est fait pour les aider.

La dyslexie est-elle un trouble spécifique d'acquisition du langage écrit ?
Oui, car elle se développe et se manifeste le moment ou l’enfant commence à écrire.


1 commentaire:

  1. Bonjour,

    Voici votre note, d'après les 4 critères d’évaluation exposés dans le premier message du 4 février 2009 :

    1) Régularité du travail. 5,5/ 6

    2) Présentation du thème et interaction avec les autres étudiants : 5/ 6

    3) La dimension réflexive/ personnelle : 3,5/ 6.
    Beaucoup d’informations et un travail conséquent. Manque une réflexion plus personnelle (l’interview de l’étudiante
    en orthophonie n’est pas de vous) ce qui n’est pas sans avoir un impact sur vos messages qui manque de clarté dans leur forme.

    4) Projection de votre travail sur la toile et liens avec d’autres sites/ blogs. 1/ 2
    Aucun lien, excepté le blog du cours même si vos sources sont bien mentionnées.

    MOYENNE = 15

    RépondreSupprimer